jeudi 18 février 2016

Mes chères filles... (brouillon de novembre 2015)

J'ai retrouvé ça en fouillant dans les brouillons du blog. Je ne l'ai pas publié à l'époque parce que j'aurais encore eu envie de dire des choses, mais au final, c'est bien comme ça. Je me suis un peu apaisée depuis, mais mes souhaits pour vous restent les mêmes.
J'ai écrit ça dans les jours qui ont suivi les attentats du 13 novembre 2015 à Paris.


-------------------------------------------------------------

Mes chéries, mes chouquettes, mes amours.
Aujourd'hui Maman vous écrit un message un peu particulier. Je ne vais pas vous parler de vos progrès mais de l'actualité, de mon enfance, de votre avenir.
Vendredi dernier, de gros méchants ont tué des gens. Des gens qui n'avaient rien fait de particulier, et ils les ont juste tués.
Il y a déjà eu des tueries comme ça, des attentats aussi, mais là ça me semble différent. Je le vis différemment parce que ça aurait pu être nous, et du coup j'ai peur pour vous, pour Papa, pour moi, pour tout les gens que j'aime, pour le monde entier.
Ces gens sont des terroristes, et il parait que "si on a peur, c'est leur donner raison". Mais je n'y peux rien, je fais ce que je peux pour ne pas y penser, mais je n'y arrive pas. Et quand j'y arrive, il y a toujours quelqu'un qui publie une photo ou un article sur Facebook,  et moi comme une imbécile je clique dessus et je le lis. J'aime me renseigner, j'aime tout savoir des choses, mais ces sujets là je les ai toujours évités, parce que je sais que ça tourne en boucle dans ma tête et que ça me fait psychoter. Et là, j'entretiens inconsciemment cette peur et je la nourris. Enfin, il ne tient qu'à moi de ne plus lire tout ça. Bref, là n'est pas le sujet.
Je ne sais pas comment vont évoluer les choses, mais je vous souhaite très sincèrement d'avoir une enfance, et même une vie pleine d'amusement, d'insouciance et de liberté, comme la mienne.
Je vous aime.

-------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire