mercredi 21 septembre 2011

Oh comme il est mignon

Quand on a un bébé, et qu'on va faire ses courses par exemple, on devient vite la coqueluche du monde (faudrait qu'on m'explique les origines de cette expression d'ailleurs...), la star de tous ces inconnus qu'on croise, la plupart du temps employés du magasin dans lequel on se trouve, ou retraités.
Les gens s'agglutinent autour de la poussette, certains tendent leur main fripée et font coucou au "joli boutchou", d'autres veulent carrément le toucher, et TOUS sans exception tentent d'arracher un sourire au petit être naïf, victime de tout ce spectacle.
Du côté du bébé dans la poussette, je suppose que ce n'est pas déplaisant de voir la grosse tête des gens se pencher vers soi, de voir leur yeux ronds et leur bouche en cœur, mais du point de vue de la maman, c'est fatiguant.
2 sentiments s'entrechoquent, fierté VS protection, dans le genre "Ok, je suis contente, merci de me dire que mon bébé est formidable, mais tu t'es lavé les mains avant de les approcher de mon enfant ??" ou encore "Oui c'est vrai que c'est la chose la plus merveilleuse du monde, mais dégage, j'ai pas envie qu'elle ait tes postillons plein de microbes sur la figure"
Alors quelle est la marche à adopter ? Je n'en sais rien.
Et le pire, c'est que si le bébé pleure, fait la grimace ou ne sourit pas, alors là, il devient un "vilain bébé".
La Picoussette étant une usine à sourires, je n'ai jamais été confrontée à ce genre de situation, mais j'ai déjà entendu des gens dire :
  • Au bébé qui n'a pas offert de sourire "Eh ben dites donc il est malpoli ce bébé, il n'a pas l'air d'être heureux !"
  • Au bébé qui pleure "Ouhlala c'est pas beau ça des larmes, ouhlala t'es pas beau"
  • Au bébé qui pique une colère "Mais c'est pas gentil ça, bouh le vilain méchant bébé !!!"
Sur ce genre de réflexion, il est clair que la personne concernée aura droit à mon courroux, mais sur un acte bénin, je me demande quelle est la marche à suivre... Faut-il sourire et ignorer tout ce qui se dit ? Ou rembarrer plus ou moins gentiment le vampire ? J'en sais trop rien, entre les deux, mon cœur balance. D'autant plus que ce n'est pas toujours désagréable, on peut rencontrer des personnes très sympathiques. C'est un peu la même question que je me posais quand j'étais enceinte et que les gens me touchaient le ventre. Faut-il rester protocolaire et endurer en souriant, ou ai-je le droit de sortir un "bas les pattes vieille peau" à la mamie innocente qui voulait seulement recevoir un peu de joie de mon usine à bonheur ?

J'en sais fichtre rien... Pas évident d'être empathique.

Voilà, pour finir sur une belle citation des Inconnus (à 35') :
As-tu saisi mon pote
Notre envie de révolte ?
J'ai envie de crier
"Zut, flûte, crotte" ... "chier... !"

1 commentaire:

  1. Dur dur d'être bébé ! Et maman aussi d'ailleurs !
    Mamie M.

    RépondreSupprimer